Bourses de recherche pour chercheurs et étudiants de troisième cycle (gradués)

La bibliothèque John Carter Brown (JCBL) est une institution indépendante, financièrement et administrativement, consacrée à la recherche approfondie en histoire et en sciences humaines. Fondée en 1846, elle se situe depuis 1901 sur le campus de l’université Brown (Brown University). La bibliothèque décernera une quarantaine de bourses de recherche pour la période allant du 1er juillet 2015 au 30 juin 2016. Le soutien des recherches à la JCBL est réservé exclusivement aux chercheurs ou étudiants dont le travail est consacré à l’histoire coloniale des Amériques, du Nord et du Sud, y compris tous les aspects des participations européenne, africaine et amérindienne.

Les bourses sont de deux types:

Bourses de courte durée
Les bourses de courte durée sont accordées pour des périodes de deux à quatre mois et comportent une rémunération de US$2100 par mois. Ces bourses sont offerts aux Américains et aux ressortissants étrangers qui sont engagés dans des recherches pré-doctorales, post-doctorales, ou libres. Les étudiants de troisième cycle (graduate students) doivent avoir réussi leurs examens préliminaires ou généraux et être dans la phase d’écriture de leur thèse au moment de leur candidature.

Les rémunérations des boursiers de courte durée proviennent uniquement de dons faits à la bibliothèque dans ce but. Certaines bourses ont des restrictions thématiques: la bourse Jeannette D. Black Memorial est destinée à la recherche de l’histoire de la cartographie ou d'autres représentations visuelles du Nouveau Monde; les bourses du Center for New World Comparative Studies soutiennent la recherche sur l’histoire comparative des Amériques coloniales; les bourses Alexander O. Vietor Memorial et Marie L. et William R. Hartland sont affectées aux etudes des débuts de l’histoire maritime; la bourse Ruth et Lincoln Ekstrom est spécialisée dans l’histoire des femmes et des familles aux Amériques; et la bourse Touro National Heritage Trust est reservée à la recherche de l’expérience juive dans le Nouveau Monde avant 1825. La bourse Maury A. Bromsen se concentre sur l’histoire coloniale américano-espagnole. Les bourses Maria Elena Cassiet se limitent aux chercheurs qui vivent de manière permanente dans des pays d’Amérique hispanique. Enfin, la société William Reese donne des fonds, chaque année, pour soutenir un boursier de courte durée dont le travail porterait sur l’histoire du livre ou sur la bibliographie historique.

D’autres bourses, accordées sans restriction de sujet, sont financées par le Arthur F. et Alice E. Adams Foundation Fund; le Helen Watson Buckner Memorial Fund; le Paul W. McQuillen Memorial Fund; le Barbara S. Mosbacher Fund; et le Charles H. Watts Memorial Fund. De plus, chaque année, une unique bourse est pourvue par un don annuel des John Carter Brown Library Associates.

Les boursiers venant d’Amérique du Sud peuvent prétendre à un financement supplémentaire pour défrayer une partie de leurs dépenses de voyage.

Bourses de longue durée
La bibliothèque acceptera également des demandes pour des bourses post-doctorales de longue durée (de 5 à 10 mois), dont plusieurs sont subventionnées par la National Endowment for the Humanities (la Dotation nationale pour les sciences humaines), un service du gouvernement fédéral. D’autres bourses de longue durée sont assurées par des dons permanents à la bibliothèque: le fonds J. M. Stuart; le fonds InterAmericas pour la recherche sur les Indes occidentales et le bassin caribéen dans son ensemble; et le fonds R. David Parsons pour la recherche relative à la découverte et à l’exploration européennes. La rémunération des bourses de longue durée est de US$4200 par mois.

Les bénéficiaires de toutes les bourses sont tenus de se loger à Providence et d’être de manière permanente à la bibliothèque pendant la durée entière de leur bourse. Les personnes qui vivent dans un rayon d’environ 70 kilomètres (45 miles) de la bibliothèque ne peuvent, en principe, pas prétendre aux bourses de la JCBL.

Les demandes de toutes bourses seront examinées par des comités académiques indépendants. Les bourses seront attribuées en fonction des compétences académiques des demandeurs, de l’intérêt et de l’importance du projet, et du besoin particulier que les ressources de la bibliothèque combleront dans le développement du projet. Pour avoir une idée des bourses financées par la JCBL, vous pouvez consulter la liste des publications des bourses (Publications by Fellows).

Les formulaires d’inscription peuvent être téléchargés depuis le lien Fellowship Application. La date limite de dépôt des dossiers est le 15 décembre 2014; le timbre à date des courriers ne doit pas être postérieur à cette date. L’annonce des attributions des bourses se fera en mars 2015.


La bibliothèque John Carter Brown possède un remarquable fonds de documents d’origine portant sur pratiquement tous les aspects de la découverte, de l’exploration, de la colonisation et du développement du Nouveau Monde. Depuis ses débuts en 1846, quand l’éminent collectionneur John Carter Brown commença à se concentrer sur les débuts de l’histoire des Amériques, la bibliothèque s’est enrichie pour compter 60.000 livres imprimés, des fonds importants de cartes et d'estampes, et un grand nombre de livres manuscrits (les archives manuscrits, cependant, tombent pour la plupart en dehors de la politique documentaire de la bibliothèque). Bien que les dates limites varient de domaine en domaine, les collections datent en général de la fin du 15e siècle à 1825 à peu près, au moment où les Européens cessèrent d’intervenir directement dans les affaires américaines. Vingt pour cent de la collection environ consistent en des livres imprimés avant 1700. Parce que l’accent est mis aussi bien sur la thématique que sur le régional et le chronologique, le fonds de la bibliothèque se prête bien aux études de sujets qui dépassent les frontières conventionnelles. L’aperçu suivant, qui n’est nullement exhaustif, offre des pistes sur l'utilisation de ces ressources.

Les originaux des récits de voyages européens concernant à la fois l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud, à partir des premières chroniques espagnoles et au-delà, sont presque tous présent et forment le point de départ de la collection. De nombreux travaux ayant un rapport avec les Américains indigènes en Amérique du Nord et du Sud, y compris des imprimés et des manuscrits en langues indiennes, offrent des possibilités de recherche en anthropologie, archéologie et linguistique. De larges fonds de sources primaires sur l’architecture coloniale, d'estampes sur des thèmes américains, et de caricatures anglaises du 18e siècle sont à la disposition des historiens d’art, cependant que l’art de l’illustration et l'iconographie sur plus de quatre siècles, ainsi que d’autres sujets de nature bibliographique, peuvent être étudiés à travers l’ensemble de la collection. L’histoire économique est largement représentée à travers des travaux décrivant l’impact des Amériques sur la science économique, le commerce, l’investissement, la propriété terrienne, les politiques monétaires, les impôts, et le travail. Un nombre important de sources cosmographiques et géographiques, d’atlas et de cartes offre de rares possibilités de recherche sur l'histoire de la géographie et de la cartographie. L’histoire maritime est également une des spécialités de la bibliothèque. La JCBL possède des premières éditions d'un grand nombre de travaux littéraires sur des thèmes du Nouveau Monde par des auteurs anglais, espagnols, français, portugais, italiens, allemands, et néerlandais. De nombreux ouvrages de loi témoignent de la réponse des systèmes juridiques européens à la croissance des empires d’outre-mer et, en particulier, de l’évolution du droit international. Une collection remarquable consacrée à l’adaptation des religions et des institutions religieuses au Nouveau Monde est tout particulièrement riche en travaux concernant les activités des Franciscains, des Jésuites, et des autres ordres missionnaires dans les deux Amériques, ainsi que sur les Puritains et les Anglicans de la Nouvelle Angleterre. Un important groupe de travaux sur l’histoire naturelle consigne l’apparence des plantes américaines et leurs utilisations culinaire et médicinale.

En complément à ces fonds de documents originaux, la bibliothèque possède une collection de référence bibliographique importante, l'ensemble étant renforcé par les collections des bibliothèques de l’université Brown (Brown University), qui sont toutes à la disposition des boursiers de la JCBL.

Pour de plus amples renseignements, les candidats peuvent consulter les publications de la bibliothèque concernant ses collections, disponibles dans la plupart des bibliothèques de recherche, ou en vente directement à la bibliothèque John Carter Brown.

Une institution pour la recherche approfondie en histoire et en sciences humaines à l’université Brown.